atelier La source du lion  2016 ----------- web : Atbane youness

 

 

 

 la source

du lion

Casablanca

la source du lion

Un projet en évolution...

 

2008-2016

L’ATELIER DE LA SOURCE DU LION / la source du lion ouvre à Casablanca une plate-forme de recherches, d’expérimentation, de production et d’échanges artistiques, «L’atelier de la source du lion», projet pilote au Maroc. Les actions mises en œuvre dans et à travers cet espace sont mues par le désir d’habiter la ville autrement. L’Atelier de la source du lion se veut un point de jonction entre l’art et la société ; un lieu de création, de rencontres et de confrontations ; un espace de recherche et d’engagement, contribuant à développer la créativité et à favoriser les échanges «multiculturels».

 

• «Rereading the future», Triennale d’art contemporain de Prague, Tchéquie.

• «Dans le désert de la modernité», HKW, Maison des Cultures du Monde, Berlin, Allemagne.

• Accrochage zéro, Atelier de la source du lion. Exposition de la collection de la source du lion.

• «Le lion se meurt», Atelier de la source lion. Rétrospective du projet à l’occasion de la sortie du livre.

• «Les fleuves brulent sur terre» : Accrochage 1, Mohamed El Baz, Atelier de la source du lion.

• «Passerelle artistique VII : Lisière et débordements», avec Amina Benbouchta, Mohamed el Baz, Hassan Darsi et Meryem Jazouli. Villa des arts de Casablanca. Exposition, performances, projections vidéo et tables rondes.

• «Rétrospective Portraits de famille de 2001 à 2007», Accrochage 2, Hassan Darsi, Atelier de la source du lion.

• «Interlude» projection de films d’artistes, Atelier de la source du lion.

• Workshops avec les étudiants de l’Ecole Nationale d’Architecture de Rabat autour du projet «Le square d’en bas».

• «Au milieu de nulle part » : Accrochage 3, Amina Benbouchta, Atelier de la source du lion.

• «Passerelle artistique VIII : Rencontre», sélection d’œuvres de la collection du Musée d’art contemporain de Anvers, Bab el Rouah/Bab el Kebir, Rabat, dans le cadre du Festival Mawazine et en collaboration avec le centre nomade des arts Moussem.

• «Bienvenue à la foule» : Accrochage 4, Martine Derain, Atelier de la source du lion, Casablanca.

• «Vidéopoésie», in Masnâa Ed. 1, Said Afifi, Pierre Alferi, Touda Bouanani, Hassan Darsi, Simohammed Fettaka, Jérome Game, Anne Waldman. Galerie FJ, Casablanca.

• «Passerelle artistique IX : Étrange paradoxe», Hassan Darsi, Yto Barrada, Martine Derain, Younes Baba Ali et Mohamed Laouli. En collaboration avec le MuCEM, Marseille.

• «Le Square d’en bas», atelier participatif, workshop, rencontres et visites autour du projet de Hassan Darsi. Atelier de La Source du lion.

• «Développement» – in «Ce qui est là» - Masnâa Ed.3, Jérome Game. Atelier de La Source du lion.

• «Une autre histoire - Art contemporain et patrimoine», commissariat de la partie marocaine: Yto Barrada (Tanger), Younes Baba Ali (El Jadida), Hassan Darsi (Marrakech) et Mounir Fatmi (Meknes). Projet piloté par l’Institut français du Maroc.

• «Une heure/une œuvre», programme annuel de rencontres mensuelles à L’atelier de la source du lion.

 

2004-2007

ENGAGEMENT ET PERSPECTIVES / L’action artistique est le moteur des projets développés par La source du lion, la ville de Casablanca est le territoire propice de ses explorations. La source du lion affirme ainsi une démarche résolument contemporaine, s’engageant dans les possibles transformations de la société par l’art et réciproquement. Identifiée par cette démarche, La source du lion souhaite ancrer et développer ses actions par la création d’une plate-forme ouverte à la recherche, la création, la production et la diffusion artistiques, qui participerait au développement de l’art au Maroc et lui donnerait une meilleure visibilité.

 

• Résidences et workshops à Casablanca des artistes invités à initier une réflexion autour du parc de l’Hermitage et participant à «L’Hermitage en projet» de 2004 à 2006.

• «Passerelle artistique III : L’Hermitage en projet/préserver le parc c’est lui attribuer une fonction».

• «Le lion se meurt». Début du projet autour du zoo de Aïn Sebâa à Casablanca.

• «Passerelle artistique IV : L’Hermitage en projet/territoire en chantier» : Workshop entre les artistes participant à Rotterdam

• «Art for social transformation», rencontres internationales autour de cinq projets d’artistes internationaux, dont La source du lion.

• «Le lion se meurt». Projet autour du zoo de Aïn Sebâa à Casablanca. 4 semaines de présentations et performances sur l’esplanade de l’Institut Français/bd Zerktouni : lectures publiques du «Journal du lion», réalisation en public de la «peinture de lion», présentation des objets de «La collection du lion» dans une fourgonnette de transport scolaire, rencontres avec les publics, ateliers de peintures de lion avec le public scolaire.

• «Passerelle artistique IV : L’Hermitage en projet/territoire en chantier» : Actions des artistes dans et autour du parc. Lancement du projet international « Jardins du monde »

• Présentation de «L’Hermitage en projet» en marge du forum international de l’information à Tunis – Fondation Pistoletto «Le savoir libre»

• Présentation de «L’Hermitage en projet» au Forum des cultures dans l’espace euro méditerranéen, organisé par fondation interarts, Barcelone

• «Art for social transformation», rencontres internationales organisées par la fondation Pistoletto autour de cinq projets d’artistes internationaux, dont La source du lion, Bologne.

• «Passerelle artistique V : De la ville au parc et inversement» : Actions artistiques dans le parc, le quartier et la ville, comme un débordement qui opère une autre forme de liaison entre le parc et les casablancais.

• «Phantom scenes in global society» BIACS II, biennale internationale d’art contemporain de Séville, Espagne. Exposition de la maquette du parc de l’Hermitage.

• Symposium «Scènes fantômes de la globalisation». Séville, Espagne.

• «Making sense in the city», exposition et symposium international de l’université de Gand, Belgique. Présentation du projet de l’Hermitage.

• «Re-Aspora», Galerie Mamashowroom, Rotterdam, Hollande.

• «Passerelle artistique VI : 27 artistes pour 1 projet», Galerie de la fondation Actua, Casablanca.

• «Zonder Titel», Muhka, Musée d’Art Contemporain d’Anvers, Belgique.

 

2000-2003

OUVERTURES ET PASSERELLES / Multipliant les actions entre les lieux d’expositions, le milieu scolaire, la rue, les rencontres et débats avec les publics et les médias, La source du lion élargit le champ de son action, proposant un affranchissement de l’artiste et de sa production des circuits conventionnels de l’art au Maroc. Le concept de la passerelle est une proposition qui a émergé au fil de ces expériences, initiant des collaborations multiples et pluridisciplinaires et des processus dont l’art est le fil conducteur.

 

• «Bibliothèque itinérante» saison 4 (programmes suspendus faute de moyens)

• «Opni : objets publicitaires non identifiés». Villa des arts, Casablanca. (Hassan Darsi et Rachid L’Mouddene / commissariat : Florence Renault).

• «Sans motif apparent» Artothèque, schiedam/Rotterdam, hollande. (Hassan Darsi, Mohamed Fariji et Rachid L’Mouddene/commissariat : Florence Renault).

• Hassan Darsi et Florence Renault visitent le parc de l’Hermitage et décident de concevoir  un projet artistique. Hassan Darsi créer «Le projet de la maquette»

• «Le projet de la maquette» : Présentation «Ouverture» à la Villa des Arts d’un inventaire très exhaustif de ce qui compose le parc : plantations, bâtit, plans minutieux, déchets et ordures, reportage photographique, site internet, manifeste de l’Hermitage «Déclaration», plate-forme qui recevra la maquette.

• Début du chantier collectif de réalisation de la maquette dans un atelier aménagé pour l’occasion dans le jardin de la villa des arts. Appel à contribution matérielle et humaine. Pétition du parc.

• «Passerelle artistique II» : Présentation/vernissage de la maquette du parc de l’Hermitage et Rencontres internationales de collectifs d’artistes. Présentation des actions et projets de collectifs d’artistes de Barcelone, Marseille, et Rotterdam, parallèlement à la présentation du travail du collectif La source du lion, Villa des arts, Casablanca

• «L’Hermitage en projet» : Première liaison au quartier. Ouverture des ateliers artistiques de l’Hermitage. Deux locaux abandonnés dans le parc de l’Hermitage sont rénovés et ouverts gratuitement aux enfants du quartier pour la pratique artistique tous les samedis et dimanche jusqu’en 2006.

 

1995-1999

CRÉATION / Le projet La source du lion est né d’une proposition de Hassan Darsi faite à une dizaine de jeunes artistes de créer un contexte de travail et de réflexion propice à l’émergence d’une création contemporaine au Maroc.

 

• Ouverture d’ateliers pour les artistes dans une ancienne école du quartier Aïn Sebâa (La source du lion) à Casablanca.

• Projet «Le ventre de l’éléphant» : ateliers artistiques avec l’association Bayti et les enfants des rues de Casablanca.

• Ateliers portes ouvertes.

• Rétrospective des travaux des artistes de La source du lion à l’Institut Français de Casablanca.

• Exposition collective de La source du lion à Mohammedia.

• Invitation en résidence du dessinateur belge Yohanne de Moor : stage d’une semaine à Ain Sebâa pour les enseignants et leurs élèves.

• «Pont artistique : plus léger que l’art», Casablanca : aéroport Mohamed V / Bordeaux : Galerie MC2a.

• Exposition collective de La source du lion à Asilah et animations dans les rues.

• Projet «Bibliothèque itinérante» saison 1. Programme à destination des élèves et des enseignants de divers établissements scolaires à partir du fonds documentaire de La source du lion (catalogues, ouvrages biographiques). Des diaporamas commentés par les membres de La source du lion guident les élèves, leur permettent de comprendre l’art contemporain et d’en débattre.

• «Bibliothèque itinérante» saison 2.

• Exposition collective de La source du lion avec des artistes invités. Complexe culturel Moulay Rachid, Casablanca.

• «Poisson d’avril, si tu ne sais pas parler, dessine» Ed. 1. Ateliers créatifs de dessin dans des collèges et au Complexe Culturel Moulay Rachid, dirigés par des enseignants et les artistes de La source du lion durant le mois d’avril. Professionnel invité en résidence : Plantu

• «Passerelle artistique I : Un artiste et son œuvre dans des collèges». Mohamed Melehi propose deux œuvres à l’analyse et à l’interprétation des collégiens. Rencontre entre l’artiste et les collégiens. Exposition des travaux des collégiens au Complexe Culturel Moulay Rachid et à l’Institut Français de Casablanca.

• «Bibliothèque itinérante» saison 3.

• «Poisson d’avril, si tu ne sais pas parler, dessine» Ed. 2 (programmes suspendus faute de moyens) Professionnel invité en résidence : Slim.

+

+